Nomiya

Publié le par Marie-Aude

Dimanche, j'ai enfin pu faire partie d'une oeuvre d'art !
La classe à Dallas !

On ne s'emballe pas je n'étais pas nue pour un flash mob ou pleine de peinture entrain de me rouler sur une toile.

Je m'explique:
J'étais  sur le toit du Palais de Tokyo pour faire partie d'une expérience artistique.( Une cuisine dans les nuages)

Aux commandes 3 artistes:
- Grassot pour le design et l'architecture du lieu
- Gilles Stassart pour l'oeuvre culinaire
- et Electrolux pour les "outils"

Nous on était un peu comme de la pâte à modeler prêt à subir l'art culinaire et architectural des artistes.
Nous c'est : 12 convives qui ne se connaissent ni d'Eve ni d'Adam mais qui sont prêts pour l'électrochoc des sens !

Le goût et l'odorat :
La cuisine de Gilles renverse les idées toutes faites:
le carré de chocolat est une jelly de bettrave,
la glace à la fraise est en fait un sorbet à la nectarine et son coulis n'est autre que du fenouil !!!

La vue:
Whaouuuuuuuuu une vue sur tout Paris mais surtout en quasi face à face avec la dame de fer, impressionnant !
La particularité de ce cube de verre fait qu'il laisse se refléter les ombres des immeubles, de la Tour Eiffel ou du Trocadero sur le pan opposé ce qui donne des fantômes de bâtiments au dessus de la Seine ou venant se superposer aux constructions existantes.

L'ouïe:
Une joyeuse découverte des convives. L'expérience est chaleureuse, les invités jouant le jeu et les échanges se faisant bon train.


Bref, une bonne occasion pour s'amuser et découvrir son voisin de table.
En ce qui concerne le repas, je ne suis pas fan. Je n'ai pas été séduite par les plats mis à part l'entrée ;-p (tagliatelles à l'encre de seiche, MIAM).
Allez-y davantage pour vivre une performance qu'avec l'ambition de vous régaler.







Commenter cet article